Un_baiser_sous_x"Fille et garçon je suis né. Mon anomalie s'était vue confirmée à l'échographie, dévoilant la présence d'un testicule et d'un ovaire. Garçon et filles, je demeurais. Comme n'importe quel enfant, je croyais que nous avions tous le même sexe, et qu'il ne jouerait aucun rôle prédominant dans ma vie. Je me trompais".

Eric Paradisi fait apparaître un hermaphrodite dans sa chair et son âme, partagé entre ses deux identités, égaré dans une modernité qui le prive de son mythe, tourmenté à l'idée même de l'amour.

Mon avis : Volodia

C'est là un roman, sensible, fin sur l'hermaphrodisme qui nous est présenté. Il évite les écueils du genre, notamment le voyeurisme et relate la difficulté d'être et de se définir lorsqu'on a une double identité physique.

Dans un monde ou nos sociétés aiment que les choses soient claires, ce sont en principe les médecins qui a la naissance et au vu des parties génitales prédominantes chez le nouveau né décident ce qu'il sera le mieux pour l'enfant et en fonction décident s'il sera fille ou garçon.

Dans ce roman, Eric Paradisi nous présente Camille, enfant abandonné à la naissance, que son visage et son corps interpellent sur sa propre identité et celle de sa mère étrangère. Camille qui doit choisir, décider "rapidement" s'il sera il ou elle.

Il nous fait partager ses doutes, son indécision, son goût pour  les femmes et sa fascination pour sa propre féminité. Son androgynie fascine les monde interlope, de la mode et des arts. Il finira par prendre le genre féminin, après une réassignation d'identité incluant (psys, intervention chirurgicale) et sera officiellement reconnue comme femme le 28/03/1997.

Aucune vulgarité, description obscène dans ce magnifique roman. L'écriture est fluide, belle. A lire par toutes les personnes intéressées par ce sujet.