19 janvier 2012

Abécédaire Malveillant - Tony Duvert

9782707313164Ecrivain à la courte carrière. Tony Duvert marque les années 1970 par ses écrits polémiques, bousculant le politiquement correct, il évoque dans ses romans la sexualité enfantine et la pédophilie.Il se revendique lui-même comme homosexuel et pédophile. Ayant fait de la pédophilie un prosélythisme acharné, celle-ci constitue la composante de ses oeuvres. Ces livres ayant fait régulièrement l'objet d'une censure virulante, il figure en bonne place parmi les écrivains sulfureux.

Très virulent vis à vis de l'ordre moral qui ruine selon lui la créativité. Il publie cet abécadaire malveillant dans lequel il s'attaque à l'église, à la famille, à la condition féminine, aux philosophes. Il nous livre ainsi un recueil de petites opinions, de remarques, d'idées tout un catalogue de généralisations abusives. Bien sûr, tout ce qu'on peut dire de général est faux : mais excitant comme une médisance. Une revanche.

Le genre d'écrits que j'adore au même titre que les injures littéraires.

Ecrivains

Fléau : les tantes pisseuses de livres. Serviles, frauduleuses, bien-pensantes, arrogantes, accablantes, funéraires. Une danse macabre où la pète-sec le dispute au tapet foireux.

L'inverti gribouilleur a la morosité verbeuse, les sincérités affectées d'une ménauposée tragique, telle une Phèdre onaniste aux longs ongles en deuil.

Ce lettré est unique : non seulement il n'écrit rien, mais il ne le fait pas éditer... 

Ignorance :

Douter est atroce, savoir est affreux. La seule voie du repos : ignorer. Chacun s'y exerce avec rage.

 Coquettes :

Certaines femmes aiment la compagnie des efféminés parce qu'elles oublient avec eux ce qui les abaisse devant un mâle : laideurs visibles, anatomie rafistolée, vulve difforme, cervelle d'épingle?. on baigne alors dans les futilités que partagent ces vilaines coquettes des deux sexes l cheveux, chiffons, potins, bouquins, parfums, parures.

 Editions : Les Editions de Minuit - ISBN : 9 782707 313164 - Prix 8,50 euros

 A propos de l'auteur :

tony dvertTony Duvert est un écrivain français né en 1945 et décédé en 2008. Ses premiers romans sont remarqués aussi bien pour leur style (paysage de fantaisie reçoit le Prix Médicis en 1973) que pour leurs thématique (pédophilie homosexuelle, critique de la famille, etc..) Il devient un écrivain d’une certaine renommée dans les année 1970.

Après 1980, l'audience de Tony Duvert diminue. Vivant en reclus dans Loir et Cher Il s’installe avec sa mère à la fin des années 1980, et publie un dernier essai en 1989 avant d'être presque totalement oublié. Après la mort de sa mère, il passe seul les douze dernières années de sa vie. Il a essentiellement été publié par les Editions de Minuit.

 

Posté par chezVolodia à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


31 juillet 2011

L'enfant au masculin - Tony Duvert

000949147L’enfant au masculin est un essai. Il paraît que l’homosexualité n’est plus un fléau social. Notre époque la tolère, l’intègre, y reconnait un droit fondamental de la personne humaine.

Mais, si le temps des persécutions est vraiment révolu, comment se fait-il qu’à peine 20% des parents français se disent prêts à accepter que leur enfant soit homophile ? Pourquoi cette forme d’amour est-elle un droit après dix-huit ans mais une maladie, un vice ou l’effet d’une mauvaise influence, en deçà de cette page ? Pourquoi la relation amoureuse de deux homophiles l’un mineur et l’autre adulte est-elle un délit ou un crime ? Pourquoi la jeunesse de tant d’homosexuels n’est-elle que solitude, interdits, sévices psychiatriques ?

Le militantisme homosexuel est une réponse polémique à ces questions. Il met en accusation une domination que rien encore n’a diminué, et qui n’est ni de classe, ni de sexe, mais de mœurs et de «culture sexuelle» : l’hétérocratie. Un totalitarisme qu’exercent avec une incroyable bonne conscience les hétéros mâles comme les hétéros femelles, les pères comme les mères, les conservateurs comme les progressistes.

 A travers le problème de l’homophilie du mineur (et de la prétendue pédérastie), Tony Duvert dénonce et remet en cause le droit que les hétérosexuels ont de se «reproduire» dans leurs enfants. La vraie liberté - de l’amour, du comportement, de la pensée - passe par l’abolition de ce droit … et par la disparition des «hétérocrates»

Les Editions de Minuit - ISBN : 2 7073 0321 6 - pages : 182 -Prix :7,17 euros

 Mon avis : Volodia

C’est surtout par curiosité que j’ai entrepris la lecture de ce livre, qui sous couvert de libération sexuelle est un véritable plaidoyer pour justifier la pédophilie. Toutes les œuvres de cet auteur tourne autour du même thème. Sans autre commentaire !

 

Posté par chezVolodia à 20:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,