25 octobre 2010

Le polylogue du pénis - Adam Baradet

1989R"Tout au long de cet ouvrage, je me livrerai soit à un satisfecit  outrancier aux yeux de certains, soit je me sentirai penaud à certains égards. Dans tous les cas, je trouverai toujours une multitude de mots pour aider le lecteur à une meilleure compréhension de mes actes : le polylogue, mot trouvé pour désigner ce double langage , sera reçu, je l'espère, comme la saine définition de situations qui ne le sont pas toujours aux yeux de tous"  Autobiographie d'un pénis.

Adam Baradet, par opposition aux fameux Monologue du vagin, a choisi de faire parler un pénis ! Pas n'importe lequel cependant, celui de Paul, homosexuel à la vie bien remplie. Le pénis raconte dont l'histoire de Paul, depuis son éveil à la sexualité jusqu'à sa mort, une vie de voyage, de rencontres, de cul et d'amour.

 Avis : Original  !

Posté par chezVolodia à 03:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


24 octobre 2010

Une mélancolie arabe - Abdelllah Taïa

une_m_lancolie_arabeDepuis le viol collectif auquel il a échappé en ce jour d'août,Abdellah, le garçon efféminé de Salé, court vers sa vie rêvée. Il court et tombe parfois, il meurt même. Puis renaît , se relève et repart vers d'autres lieux, d'autres amours, Salé, Marrakech, Paris, Le Caire ; autant de cieux sous lesquels, le corps de ce Marocain goûte, éprouve et chante sa mélancolie.

  

Mon avis : Indiangay

Ce livre comme les deux précédents me touche dans ce qu'il a de vrai, de sincère. Les flash back entre le maroc et la France, les émotions ressenties par Abdellah, pourraient être les miennes. Son écriture, crue, sans concession me ramène non au Maroc ou au Caire que je ne connais pas, mais en Inde avec ce que la vie a de plus dure. Ce livre comme déja les deux autres me donne envie de mieux connaître les écrits de  cet écrivain, de connaître son pays, et surtout de regarder d'un autre oeil, ses hommes et ses femmes en djellabah,  qui peuplent  le quartier arabe de Paris.

 

 

Le Nouvel Observateur ;

" un des grands espoirs de la littérature francophone arabe d'aujourd'hui"

 

 

 

Posté par Indiangay à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 octobre 2010

Le rouge du tarbouche - Abdellah Taïa

le_rouge_du_tarboucheLe roi Hassan II meurt en 1999. Abdellah, jeune étudiant marocain de Salé, poursuit ses études de lettres à Paris depuis un an. Après l'enchantement et l'éblouissement du début, la ville des lumières, qui longtemps le faisait rêver, lui offre un nouveau visage, celui de la dure réalité quotidienne.

Il s'agit désormais de survivre, ouvrir les yeux, assumer son homosexualité, trouver son chemin sans renier ses racines, gérer la folie de l'entre-deux, garder malgré out sa légèreté, devenir enfin un adulte. Un autre ?

 Editions :SEGUIER - ISBN : 978 2 8404 9412 6 - Broché 134 pages - Prix : 13 €

 

 Mon avis : Indiangay

Je ne puis qu'admirer la vérité et la sincérité de son écriture, la lucidité dont il fait preuve sur la condition d'une jeunesse marocaine obligée de se prostituer avec des vacanciers étrangers pour ne pas sombrer, la désespérance d'une jeunesse contrainte de s'exiler pour avoir un avenir..

Sa solitude en tant qu'étranger pour qui l'Europe représente "un tout", n'est pas seulement celle d'un maghrébin, d'un musulman, elle est la compagne jumelle de tout être dont les traditions, les sexes sont très marqués par une Société faite par et pour les hommes où les filles et les femmes sont réduites à des ventres à donner des fils porteurs de tous les espoirs et toutes les ambitions du père.

Posté par Indiangay à 19:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 octobre 2010

l'Armée du Salut - Abdellah Taïa

9782020859455Dans une petite maison près de Rabat, Abdellah vit avec ses parents et ses huits frères et soeurs. Adolescent, il découvre la sensualité avec son frère ainé. Quand celui-ci tombe amoureux d'une femme, il se sent abandonné. Parti pour la Suisse, ce n'est pas  la liberté tant espéré qu'il découvre, mais l'exclusion et les déceptions amoureuses...

Critiques diverses  :

"Le roman d'Abdellah Taïa joue sur la sobriété, sur une  manière de parler de sujet délicats, voire scandaleurx, taboux".

(Le Monde)

"Un récit lucide et tendre au charme pénétrant"  - (Frédéric Mitterrand).

 

Mon Avis : Indiangay

Ce livre m'a beaucoup touché dans ce qu'il sous entend de l'amour équivoque mais, surtout de respect pour ce grand frère porteur de tous les espoirs d'une famille. Mais également, car bien que non musulman, j'ai reçu une culture assez proche.  Un garçon est fait pour se marier et fonder sa propre famille, car sans elle, point d'existence propre.

La lucidité qu'il porte sur les européens venant en vacances dans son pays pour comme il le dit : "... Se faire de petits marocains..." est sans appel. Il est conscient de l'image que les jeunes avides de quitter leur pays pour l'Europe, renvoient à tort ou a raison, mais lorsqu'il est pris pour un de ceux-là, aucun colère, aucune rancune, seulement de la tristesse et de la honte. Car on lui déni en tant que jeune homosexuel marocain, le droit d'avoir des sentiments vrais, non calculés.

Quant à son attente désespérée, d'un soi-disant ami, à son arrivée en Suisse, elle est éloquente de ce que pense d'eux ceux qui viennent pour faire dans un pays étranger ce qu'ils ne pourraient se permettre chez eux...des jouets, des gosselines dont on se débarrasse lorsque ils ont fini de plaire.

Ce livre est magnifique, plein de sensualité, d'émotions mais également de couleurs, de senteurs fortes rappelant que la plupart de l'histoire se déroule dans un pays du soleil ou tout est exacerbé.

 Abdellah_taiaA propos de l'auteur :

Abdellah taïa est né en 1973 à Salé au Maroc. Il vit à Paris et prépare un doctorat ès lettres. Il est l'auteur de Mon Maroc, Le rouge du tarbouche, Maroc 1900-1960. Un certain regard, écrit en collaboration avec Frédéric Mitterrand et, d'une Mélancolie arabe.

 Mot de l'auteur : "La réalité de notre famille a un très fort goût sexuel, c'est comme si nous avions tous été des partenaires les uns pour les autres".

Posté par Indiangay à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,