06 janvier 2013

Maisons closes 1860-1946 - Nicole Canet

Maisons closesQuatrième de couverture :

Les différences rubriques du catalogue :

Les lieux, les pensionnaires, les tableaux vivants, les fessées & flagellation, lingerie libertine. Bordels d'hommes, guides et publicités, les jetons, les objets. Peintres & Illustrateurs, cartes postales, chansons, journaux illustrés, littérature. Cinéma, Prison Saint Lazare, Fermeture.

 

Editions : Nicole Canet - ISBN : 978 2 9532351 0 4 - Prix 65 €

 

Mon avis : Volodia

 La présentation apportée à ce livre est soignée, bien qu'à mon avis, une jaquette un peu plus précieuse aurait  été plus en adéquation. Ce livre est une véritable mémoire de la prostitution, Nicole Canet nous détaille la composition des plus célèbres maisons de rendez-vous du 19ème siècle par le bais de textes, photos, lettres de dénonciation, rapports de police.

Mis à part les déboires avec la morale et la justice, c'est tout un petit monde qui gravitaient autour : En haut de l'échelle, le tenancier, la maitresse (souvent un ancienne prostituée mise là par son proxenète après de bons et loyaux services de "gagneuses", la sous-maitresse, les pensionnaires, parfois les "jésus" prostitués hommes. 

Et C'est tout un commerce et de petits métiers qui vivaient de ces dames : marchands de meubles, décorateurs, médecins, couturières, lingères, blanchisseuses, entremetteurs, photographes et peintres spécialisés, vendeurs de cartes postales interdites sous le manteau, sans compter l'attirail pour les amateurs : fouet, cravache, corde, etc..

On y apprend une foule de choses, comme les jetons spécifiques à chaque maison qui étaient "la monnaie" en vigueur pour payer les services que l'on voulait, les heurtoirs particuliers : en forme de phallus pour les bordels masculins, et bien d'autres choses encore.

Livre à découvrir donc.

Posté par chezVolodia à 19:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,