11 novembre 2012

Chronique joyeuse et scandaleuse - Maurice Sachs

9782752907325Quatrième de couverture : 

Pour Blaise Alias il n'y a qu'un but à atteindre dans cette vie : devenir riche et peu importent les moyens ! Après avoir réalisé quelques coups comme intermédiaire interlope de marchands d'art, après avoir vendu sa jeunesse autant que son bagout, le jeune homme, au mode de vie hors norme pour le Paris de l'entre-deux-guerres, va vivre des apprentissages qui ne seront pas sans lui poser quelques problèmes.

Maurice Scachs, bien loin d'être un enfant de choeur, appuyé par Max Jacob, Jean Cocteau ou André Gide, par ailleurs juif et homosexuel dans une Europe qui s'apprêtait à basculer dans l'horreur, adressa, avec cette Chronique, un pied de nez des plus féroces à la très conservatrice société Française.

Editions : Libretto - ISBN : 978 2 7529 0732 5 - Poche 168 pages - prix : 8,10 euros

Mon avis : Volodia

Moui, ce livre me laisse perplexe dans la mesure ou il s'avère être à notre époque dépassé. Et ce bien qu'il nous permette de pénétrer dans le monde complexe des marchands d'art, métier qu'il a exercé un temps.

A noter toutefois, certaines descriptions de personnages haut en couleur, aussi cruelles que jubilatoires, en vrac :

...la tête à la renverse, sur le tapis, les jambes allégrement butant l'air, on aurait dit un monstrueux bébé, un bébé poilu, posant pour sa première photographie...

... elle ouvrait bien trop la bouche sur une rangée de dents perlées qui étaient tout ce qu'elle avait à dire...

... une de ces bouches qui font peur aux hommes tant elles apparaissent comme un sexe denté...

... derrière ce tir de barrage de bulles de salive et de gin...

 

Maurice SchachsA propos de l'auteur :

La vie de Maurice Sachs, né à Paris en 1906, est un roman d'aventures. Abandonné par ses parents, ballotté de pensionnat en pensionnat, il naviguera toute sa vie entre escroqueries et littérature avant de s'engager fin 1942 dans le STO pour fuir ses créanciers.

Envoyé  dans un camp en 1943, pour ne pas avoir dénoncé un prêtre jésuite résistant - et cela alors qu'il avait vendu ses services à la Gestapo -, Maurice Sachs sera abattu en  1945, à 39 ans d'une balle dans la nuque. 

  

Posté par chezVolodia à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,