09 novembre 2015

Hombres - Paul Verlaine

9782845471078C'est à une nouvelle lecture des fameux poèmes éotiques de Verlaine célébrant les amours masculines que nous invite Steve Murphy, professeur de littérature française à l'Université Rennes 2, spécialiste du poète et rédacteur en chef de la Revue Verlaine.

Réfutant l'idée reçue d'un recueil posthume amorphe, il se livre à une véritable enquête sur la genèse de ce petit volume sulfureux et met en lumière les stratégies de provocation du poète. Il explique également les nombreuses locutions argotiques qui parsèment ces poèmes et souligne l'humour corrosif, le mélange décapant d'érotique et d'obscène qui donnent à ces textes, présentés ici le plus fidèlement possible aux originaux, toute leur "scandaleuse efficacité".

Editions : Vilo - ISBN : 9 782845 471078 - Poche 127 pages - Prix : 4,90 € 

Mon avis : Volodia

Surprenant, obscène à la limite du supportable, les poêmes contenus dans ce livre sont beaux, la beauté du corps masculin y est sublimée, quant à son amour, il est cru, sans métaphore. A ne pas mettre entre toutes les mains, et surtout pas celles de mineurs. Toutefois, la pondibonderie n'est guère de mise au lecteur parcourant ces pages. Si vous vous sentez l'âme d'un poête, que vous désirez chanter les charmes de l'être aimé, bonne lecture, ce livre vous est destiné.

Je ne peux résister au plaisir de vous faire lire un avant goût de ce que vous pourrez y trouvez : 

Le Sonnet du Trou du Cul  - par Arthur Rimbaud et Paul Verlaine

(En forme de parodie d'un volume d'Albert Mérat intitulée l'Idole où sont détaillées toutes les beautés d'une dame)

Obscur et foncé comme un oeillet violet

Il respire, humblement tapi parmi la mousse,

Humide encor d'amour qui suit la pente douce

Des fesses blanches jusqu'au bord  de son ourlet.

Des filaments pareils à des larmes de lait

Ont pleuré, sous  l'autan cruel qui les repousse,

A travers de petits caillots de marne rousse,

Pour s'en aller où la pente les appelait.

Ma bouche s'accoupla souvent à sa ventouse,

Mon  âme, du coït matériel jalouse,

En fit son larmier fauve et son nid de sanglots.

C'est l'olive pâmée et la flûte cäline,

C'est le tube où descend la céleste praline,

Chanaan féminin dans les moiteurs éclos ! 

 

Posté par chezVolodia à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


23 juin 2013

Verlaine emprisonné - Jean-Pierre Guéno et Gérard Lhéritier

VERLAI~1Quatrième de couverture :

Cet ouvrage, fruit de l'exposition du même nom, propose d'appréhender l'un des chefs-d'oeuvre de Verlaine, Cellulairement, sous un prisme nouveau. Il aborde la question des quatre principales "prisons" de Paul Verlaine.

Son physique, qu'il ressent disgracieux, ajouté au véritable traumatisme fondateur d'une fratrie "en bocaux" ! Sa cage existentielle, qui le montre écartelé entre la fascination de l'enfer et l'appel de la grâce ; son abyssale dépendance à l'absinthe et son emprisonnement en Belgique, à Mons, consécutifà sa tentative d'homicide sur Arthur Rimbaud.

En miroir, ce livre offre une parfaite réflexion sur l'acte créatif et ses ressorts, son origine, sa complexité également.

Fac-simillés, photographies rares, dessins et tableaux d'époque, dont certains inédits, complètent un voyage en compagnie du pauvre Lélian.

Puis, il y a le texte de Jean-Pierre Guéno, tout de sensibilité, de proximité, d'affection, empreint d'une douce empahie, ode à nos frères damnés, à tous les poètes maudits que la terre a portés.

 

Editions : Gallimard Musée des Lettres et des Manuscrits - ISBN : 978 2 07 013957 6 - Broché 239 pages - Prix : 29  €.

 

Mon avis : Volodia

Très belle facture pour ce livre, tout en papier glacé, qui se lit facilement en raison de courts articles faisant face à des photographies d'époque, des dessins et caricatures, des actualités, des textes de Verlaine, des poêmes, ainsi qu'une correspondance suivie avec Rimbaud.. 

Posté par chezVolodia à 19:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,