28 février 2010

Des choses sérieuses - Grégory Normiton

849112048_LA 30 ans, Bruno Jackson est un homosexuel obèse et mal dans sa peau. Au cours d’une soirée à laquelle il n’a pu se soustraire, il tombe sur Anthony Blunden, son ami d’enfance, jeune insolent plein d’assurance à qui tout réussit. Le souvenir de leurs années à Kingsley, pensionnat au conservatisme tout britannique, refait alors surface, et avec lui un lourd secret. Anthony n’a vécu que pour oublier, tandis que Bruno, rongé par la culpabilité, n’a eu de cesse de régler ses comptes avec son passé.

 

Mon avis : Indiangay

Un roman d’une rare finesse, dont l’intrigue distille au compte-gouttes ses rebondissements, pour le bonheur du lecteur.

Mon avis : Volodia

En alternant passé et présent, le romancier fait habilement deviner qu'un secret hante Bruno depuis cette époque, et entretien savamment le suspens d'un roman qui tient à la fois de l'étude de moeurs et du polar.  Si le scénario est très classique, l'ambiance so british et son excellente description de la vie des collèges anglais (traditions immémoriales, autarcie de la communauté éducative et homo-érotisme délicat) lui confèrent un charme auquel il est difficile de résister.  L'humour n'est pas absent, mais c'est d'abord la nostalgie qui domine ce beau livre sur la rédemption, le poids des secrets et la façon dont les vies se décident plutôt qu'on ne l'imagine.

 

Posté par Indiangay à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 février 2010

Le poulet tueur et la folle honteuse - Tennessee Williams

9782221109663

Les nouvelles de Tennessee William sont ses vraies mémoires. Tout ce qui lui est arrivé dans sa vie, réelle ou fantasmée, lui a servi pour les écrire. C'est particulièrement vrai pour celles que l'on a réunies ici et qui datent des années 1970. On s'en convaincra aisément en lisant "Le poulet et la folle honteuse", histoire d'une initiation gays d'un comique assez irrésistible. Ou encore, au rayon des fantasmes affectueusement misogynes "Miss Coynte de Greene" et Das Wasser ist kalt", délicieuses histoires de femmes attirées par le sexe mâle.

Pour Tennessee William, le désir est au coeur de nos existences. Bien plus important et fondamental qu'on ne se plaît à le reconnaitre. Malgré l'alcool, la maladie, les médicaments et le reste, l'auteur d'Un tramway nommé désir nous a libré dans ses dernières nouvelles un feu d'artifice tout à tout drôle, émouvant et qui - au-delà des excès de ses personnages - touche juste.

Posté par chezVolodia à 21:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

La pissotière - Warwick Collins

la_pissoti_reEz, Reynolds et Jason, trois immigrants jamaïcains, sont "hommes de ménage" dans des Toilettes Messieurs situées dans le centre de Londres. L'endroit est fréquenté essentiellement par des homosexuels, qui en ont fait un lieu de rendez-vous très actif.

La réputation de l'établissement public se dégrade de jour en jour. Décidant de réagir, la municipalité charge Ez, Reynolds et Jason de se débarasser des indésirables. Les conséquences seront plutôt inattendues...

Drôle et peu conventionnelle, traversée par des personnages de femmes jouant un rôle capital dans l'histoire, cette fable donne à réfléchir sur toutes les formes de racisme.

Diverses critiques :

"Je ne peux que faire l'éloge de ce livre merveilleusement écrit". Gay Times.

"Un récit subtil, amusant et discrètement subversif". Times Literary Supplement.

Mon avis : Volodia

J'ai adoré la fin plutôt. Quand l'équilibre financier se doit de composer avec la morale... qui croyez vous qui gagne ?

Posté par chezVolodia à 21:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

08 février 2010

Un amour sans résistance - Gilles Rozier

51D7GJP0T3L__SL500_AA240_Quelque part en France, pendant la seconde guerre mondiale, un professeur d’allemand, amoureux de la langue de Heinrich Heine, cache dans sa cave les livres interdits par le régie nazi. Il n’est pas résistant, et accepte de traduire certains documents pour la Gestapo parce que sa sœur est maîtresse d’un SS.

 A la faveur d’une visite hebdomadaire à l’officine nazie, il aperçoit dans un couloir, au milieu d’un groupe de prisonniers, un jeune juif polonais dont il tombe immédiatement amoureux à cause de ses yeux couleur turquoise. Comme par enchantement, il le soustrait  aux griffes de ses futurs tortionnaires et le cache dans les ténèbres de sa bibliothèque clandestine. Chaque jour, il descend à la cave pour s’entretenir avec Hermann, son protégé, dont le corps l’obsède. Il découvre ainsi que l’amour physique, la langue allemande et la langue yiddish ont  chacun leur charme. Le professeur d’allemand, qui par ailleurs est marié, extorque, on l’a compris, le don de son corps au jeune juif en échange de la vie sauve.

 

Posté par chezVolodia à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 décembre 2009

Paradis de Tristesse - Olivier Py

9782742739226Cherchant l'absolu dans la pénombre rougeoyante du Trap, le narrateur s'est voué à la beauté de Pascua, l'ancien Skin à la cruauté si parfaite. Il est entré à jamais dans la dépendance de cet homme qui impose ses lois, en roi des cérémonies de la soumission amoureuse.

Au Trap, on croise aussi Alcandre, le vieux poète autrefois dandy au panache insolent , qui voudrait atteindre, par-delà l'humiliation du corps, la vérité de sa vie et la clarté des signes. Au Trap encore, il y a Grégoire ,titubant entre ce théâtre d'abjection et ses fiévreuses retraites chez les moines. Et il y a Ellert, le jeune père à la patiente douceur de victime...

 Méditation sur la condition humaine, sur l'art et la transcendance, Paradis de Tristesse met en scène des personages bouleversants, avides ou désespérés, qui cherchent, au-delà du désir, un chemin vers la joie, l'inspiration, la grâce.

Auteur, metteur en scène et comédien, Olivier Py est le directeur du Centre dramatique national d'Orléans. Il a publié de nombreuses pièces de théâtre chez Actes Sud-Papiers.  Paradis de Tristesse est son premier roman.

Mon avis : indiangay.

Je n'ai pas du tout aimé ce livre en raison de l'atmosphère plus que glauque que s'en dégage. J'ai trouvé ce livre grossier, ordurier et malsain. Les amateurs du genre sauront sans doute l'apprécier mieux que moi. Je n'ai en tout cas pas du tout envie de lire ou d'aller voir une autre oeuvre de cet auteur.

Mon avis : Volodia

Pour les amateurs de sado-maso....

 

Posté par chezVolodia à 14:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 décembre 2009

Les Julottes - Françoise Dorin

36729_LIVRES_827557_1Elle ou lui ?

Aujourd'hui nous rencontrons de plus en plus souvent des êtres dont nous nous demandons s'il s'agit d'hommes ou de femmes... qu'ils soient de dos ou de face ! C'est ce que Françoise Dorin appelle le troisière sexe.

Notre héros est bisexuel... Il profite de ce bipartisme pour se livrer à des jeux et de mystifications qu'une hétérosexualité affirmée ne lui permettrait pas. D'ailleurs, n'écrit-il pas un livre sous pseudo : l'Escargot, du nom du seul animal bisexuel de la création ?

En fait, il s'amuse beaucoup à être un chevalier d'Eon moderne, se transformant tour à tour en Dominique Debeaumont, femme de lettres spédcialisée dans les contes pour enfants et en Marie-Jean, gestionnaire avisé d'une boîte de travestis. Il s'amuse... jusqu'au jour où il est diablement troublé par l'androgynie et caractérielle de Julie, une "julotte" typique représentante du troisième sexe comme lui, mais elle, à son grand regret, hétéro irrémédiable.

L'Amour qui transgresse sans trop de difficultés les tabous de la morale, peut-il passer outre les diktats du corps? Après bien des hésitations, Julie et Marie-Jean répondent par l'affirmative à cette question... Mais pour combien de temps ?

Posté par chezVolodia à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 novembre 2009

Kurwenal ou la part des êtres - Yves Navarre

9782845471719Kurwenal ne se croyait pas exemplaire. Il se savait exemplaire, donc condamné. Si vous voulez en savoir davantage, tounez-vous vers sa famille, les usines de son père, les nostalgies de sa mère. Il vous faudra aussi rencontrer son Patron, à la Trans World Presse, l'agence de photo-reportages pour laquelle il a travaillé pendant vingt ans, sur tout les théâtres de guerre. Ou bien interroger cet homme, David, le compagnon de sa vie, ou cette femme, sarah, avec qui il formait un étrange trio amoureux. Recomposez le triangle, fouillez, fouinez !

 

Kurwenal est l'un des romans majeurs de la première décennie de la carrière d'écrivain d'Yves Navarre dont l'apogée sera marquée par l'attribution du Prix Goncourt pour : Le jardin d'acclimation) en 1980. On y retrouve tous les thèmes chers à l'auteur : la primauté du sentiment, la fragilité de la rencontre amoureuse, l'emprise étouffante de la société marchande ou encore la quête obstinée de rapports humains plus vrais, plus lumineux, porteurs d'espoir. C'est aussi un roman prémonitoire puisque l'auteur, comme son personnage, choisira de se retirer du monde.

 

 

Posté par chezVolodia à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2009

Mensonges, Mensonges - Stephen Fry

MensongesAdrian Healey est un menteur compulsif et invétéré. Il est jeune, beau, très intelligent, extêmement cynique, sans scrupule, spirituel et tricheur. Ses excentricités, son homosexualité tapageuse et ses provocations en font le héros scandaleux de son collège. Du moins, tant qu'il en fait encore partie. Des années plus tard, un de ses professeurs l'entraîne à son tour dans une aventure rocambolesque.

Avec un humour décaant, des dialogues caustiques pleins d'esprit, Stephen Fry fustige l'hypocrisie et bouscule la bonne société anglaise.

Critiques littéraires :

"La presse anglaise nexagère pas quand elle parle de Stephen Fry comme d'un génie comique" LIRE.

"Un roman virtuose et hilarant". CHRONICART.COM

 

Posté par chezVolodia à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,