02 mai 2016

Un homme Accidentel - Philippe Besson

9782264048516

Quatrième de couverture : 

Deux êtres que tout sépare se trouve brutalement réunis par la mort d’un inconnu. 

Aussitôt entre ces deux-là, surgit, sans qu’ils s’y attendent et sans qu’ils puissent s’y opposer un sentiment violent. Un sentiment qui va les arracher à la solitude et au mensonge. 

A Los Angeles, ville mythique et dangereuse, une intrigue criminelle peut quelquefois devenir une intrigue amoureuse. 

 

Editions : 10/18 – ISBN 9 78 2264 04851 6 – Poche : 256 pages – Prix : 7,50 euros

 

Mon avis : Volodia

Ce livre commence par une intrigue policière, mais au fil des pages se déroule l’histoire d’une passion. Une passion incongrue, dévorante, scandaleuse. 

Le héros un peu désabusé,  à la carrière toute tracée est policier à Beverly Hill,  la découverte d’un jeune homme assassiné,  dans ce quartier hautement surveillé par toute une batterie de caméra et d’agents de sécurité d’étonne.  Désigné pour mener l’enquête, il découvre que le jeune homme était prostitué et petit trafiquant de drogues à ces heures.  Dans les poches du garçon se trouvait un carnet avec une liste de noms dans laquelle figure …. star de cinéma au passé trouble…. 

J’ai eu l’impression en lisant ce récit que l’intrigue policière n’est que le moyen de mettre en scène une histoire d’hommes.  Car c’est plus de cela qu’il s’agit  - l’intrigue étant peu consistante, le meurtrier ayant  avoué rapidement. – Cette rencontre est celle de  deux hommes que tout sépare et qui se prennent de passion l’un pour l’autre,  une histoire d’amour, virile, ardente et insensée au cours de laquelle, le policier n’hésite  pas longtemps entre une vie rangée avec une épouse qui porte leur enfant, et l’opprobre de la société envers une relation contre nature,  criminelle, faisant voler en éclat ses certitudes. Pour elle, il perdra sa famille, sa réputation, et son honneur … ! 

J’ai bien aimé ce livre, non par l’histoire proprement dite, car non seulement l'intrigue est inexistante, mais également parce que j’ai toujours du mal à croire, qu’un homme hétéro puisse s’enflammer pour un homme, avoir des relations intimes avec lui, et « tout quitter du jour au lendemain », ce qui est un tort, car la situation existe bien ! Non, ce qui m’a énormément  plu, c’est l’introspection que fait le policier (qui est aussi le narrateur) de sa situation, de ses sentiments. Ses atermoiements, son angoisse, son désarroi, puis son désespoir et  son mal être suite à l’absence de celui qu’il a aimé plus que tout.  Par ailleurs, les « obligations et contraintes » d’une star de cinéma face à son public, l’opiniatreté et les « coups bas » des journalistes prêt à tout pour vendre quelques photos et ainsi devenir célèbre en disent long sur cette profession (la race après de serpent ….) et sont intéressantes à plus d'un titre. 

Posté par chezVolodia à 13:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


26 mars 2016

Riches, Cruels et Fardés - Hervé Claude

Riches cruels et fardés

Quatrième de couverture :

Luxe, sable et volupté... A la limite de la jungle australienne, face à la barrière de corail et à des centaines de kilomètres de la première ville, se trouve un hôtel quatre étoiles... Un lieu pour touristes fortunés triés sur le volet, qui savent ce qu'ils viennent chercher et qui veulent avoir la paix.

L'isolement pourtant, privilège ultime des riches, peut devenir l'enfer. Un ouragan se déchaîne et les voilà coupés du monde. Les comportements changent. Des crocodiles sortent de l'eau devenue boue. La pluie tombe comme les arbres et un premier cadavre est découvert. Il n'en faut pas plus pour que les solidarités se délardent. Personne, finalement ne connaît sont voisin... Personne ne sait s'il pourra s'en sortir ni qui sera la prochane victime.

Editions : folio policier - ISBN: 978 2 07 035754 3 - Poche : 249 pages - Prix : 7,10 €

Mon avis : Volodia

Un complexe hôtelier destiné à des homosexuels fortunés, perdu au fin fond de nulle part, à la pointe de l'Australie ceinturé d'un côté par une forêt dense peuplée de serpents et de crocodiles, de l'autre, la mer remplie de méduses vénimeuses et mortelles avec au large la barrière de corail.

Les protagonistes sont le patron de l'hôtel, son associé, un gérant, un barman-employés à tout faire, et des clients : couples gays dont un lesbien. Suite à la disparition de son associé, Sean, Gordon le patron du complexe en vient aux mains avec Ken son gérant, pendant d'une tempête se prépare. C'est le point de départ de divers incidents mortels pendant ce huit clos - qui a des réminiscences du livre d'Agatha Christie "10 petits nègres" - dû au passage d'un ouragan. Les cadavres se succèdent à rythme régulier sans que l'on puisse savoir s'il s'agit d'accidents tragiques ou provoqués.

Au fur et à mesure du récit, raconté à la première personne du singulier" en premier lieu par Ashe pseudo écrivain - qui se place au niveau d'un détective - puis par chacun des protagonistes, il s'avère que tous ressentent un malaise indéfinissable annonçant l'éminence et leur angoisse des drames à venir. Se dévoilent peu à peu les caractères, les frustrations. L'occasion de faire un point sur leur couple, de s'interroger sur ce qui leur arrive et surtout pourquoi ? Car bien évidemment, aucun n'est réellement ce qu'il prétend et ne vient uniquement pour la détente et les loisirs...

L'histoire traîne un peu en longueur et l'intrigue n'est pas vraiment passionnante, même si la découverte des corps passés outre laisse planer le suspens sur l'intentionnalité ou non de ces morts. Quelques mots et situations un peu crus n'apportent rien au récit hormis le fait de nous conforter, s'il nous restait des doutes, sur les clichés homos.

Jusqu'à présent, je ne m'étais jamais interrogé sur l'argent que draîne le mode de vie gay, sa culture et en particulier la Gay Pride : Tourisme, drogues, alcool, costumes et paillettes, music-hall, cabarets, back room, prostitution, etc... Ce roman a au moins eu le mérite de m'y faire réfléchir...! Sans être déplaisant à lire, ce roman ne ne me laissera pas grand souvenir....!

Posté par chezVolodia à 21:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 janvier 2016

Innocent Le Bartar - François-Xavier David

1048443609

Quatrième de couverture : 

« Le premier crime, celui de Marseille, était malheureusement passé comme presque tous les crimes. Un fait divers comme un autre. On ne parlait pas de crime homophobe. Pas encore, en tous les cas. Moi-m^me je ne l’avais pas trop remarqué, si ce n’était cette étrange réaction qui m’avait conduit à l’hôpital. 

La seconde fois, c’était l’étonnement d’un second crime commis dans les mêmes conditions, mais il passait également comme un crime odieux, ou plutôt comme un réplique faite par une personne qui avait certainement lu le premier petit article dans une colonne de la presse locale lyonnaise. Un abominable recommencement.

 Ce n’était qu’au moment du crime de Sochaux que les choses changeaient, non seulement pour nous, mais je pense aussi pour tout le monde. Il y avait beaucoup trop de similitudes. Ce qui mettait un point en évidence, c’était ces kilomètres entre les villes touchées, toujours dans les trois cents kilomètres ».

L'histoire :

Après un attentat en zone de guerre, un militaire français gay s’installe à Dontreix dans la Creuse. Un meurtre sordide survenu à Marseille le fait réagit, une indéfinissable intuition le persuade que le tueur figure sur la photo d’un journal.

Alors qu’il essayait de reconstruire sa vie, le voilà bientôt lancé aux trousses d’un insatiable tueur en série…Une enquête originale qui vient combattre l’homophobie, des préjugés quotidiens à la haine la plus féroce. Un mélange des genres surprenant et efficace.

Editions : Société des Ecrivains  - ISBN : 9 782342 042962 – Broché 299 pages  - Prix : 20,95 €

Mon ressenti : Indiangay

A la lecture d’un livre on sent tout de suite s’il va nous plaire ou pas.  Celui-ci m’a été fort agréable à lire. Fort bien écrit. L’auteur y a mis beaucoup de sa personne, et a également pensé au confort du lecteur en faisant figurer en bas de page des explications sur les termes employés, sur les régions évoquées, et en mentionnant en fin de livre, un récapitulatif des personnages avec leur qualité. 

Tous les personnages du livre sont fort attachants et mènent la vie du commun des mortels. Aucune exubérance  et l’auteur bien qu’évoquant des crimes ayant tous pour victimes des homosexuels, nous épargne les clichés et les turpitudes liés à cette sensibilité, idem les répétitions des supplices infligés aux malheureux. 

François-Xavier David se livre peut être plus qu’il n’aurait voulu, on y retrouve sa passion pour la généalogie familiale, le  rejet de la société  pour tout ce qui est différent avec un plaidoyer  du vivre et laisser vivre, le harcèlement dans le travail avec son rejet de l’injustice, et bien évidemment l’amour, mais pas l’amour que l’on qualifie de guimauve, non, l’amour sincère, honnête et droit, qui donne envie de faire des projets d’avenir. 

Petit bémol, au début du livre je n’ai pas réellement compris en quoi tous ces crimes, même atroces, pouvaient si sérieusement inquiéter nos deux amis, Innocent et Pier. Mais cette interrogation trouve son aboutissement au dénouement de l’intrigue, fort bien menée et qui nous tient en haleine du début à la fin. Tous les acteurs et les éléments de ce roman s’imbriquent sans fausse note dans le récit. 

De même, j’ai trouvé un peu « bisounours »  l’acceptation directe par les proches de l’homosexualité de nos deux héros, car dans la vie réelle, l’acceptation sinon la compréhension reste  assez aléatoire….mais bon, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre ! Il peut être mis dans toutes les mains. Pas de vulgarité, de pornographie, de propos scabreux, ni de violences gratuites. 

Du même auteur : « Nous irons ensemble » lien :

http://chezvolodia.canalblog.com/archives/2013/12/20/28706369.html

Il est regrettable que les œuvres de  François-Xavier DAVID ne soient pas mieux diffusées et/ou mises en valeur par les maisons d’éditions et les librairies lgbt….

Posté par Indiangay à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 novembre 2014

Mémoire Trahie - François-Xavier DAVID

10474270_10204019782548662_2037574677806741666_n

Extrait :

"Quelque part, j'ai envie de me souvenir rapidement, je sens que je vais en apprendre plus avec Gwendal qu'avec Ethan. Par moments, je me demande pourquoi Gwendal s'est rapproché autant de moi en si peu de temps. Y a-t-il un intérêt derrière tout ça ? Dois-je me méfier de lui ? Dois-je me méfier d'Ethan ? Ne suis pas en train de devenir un peu paranoïaque ?"

Le corps meurtri, la mémoire envolée: le réveil est pour le moins brutal pour Erwan. De son passé ne lui sont données que de maigres pièces: un frère jumeau, une femme qui le laisse indifférent, une ancienne connaissance qui se montre bienveillante... Quelques fils ténus pour découvrir qui il est, coïncider de nouveau avec lui-même. Toutefois, l'amnésie est-elle seule responsable de cette dépossession de soi ?

Roman aux accents de thriller psychologiques, aux saveurs de vieux film noir, "Mémoire trahie" compose, sur les thèmes de l'identité et des faux-semblants, une intrigue aussi machiavélique que captivante.

 

Editions : Publibook - ISBN : 9782342030556 -

-http://www.societedesecrivains.com/

Prix : PDF 11.97 € - Livre papier broché disponible au prix de : 22,76 €

 

Mon avis : Volodia

Ce livre vient de paraître et je ne l'ai pas encore lu, donc il vous faudra attendre un peu.

Par contre, il me reste en mémoire le premier livre de cet auteur qui, à mon sens, à beaucoup de talent, et qui s'appelait "Nous irons ensemble". Ce livre qui était édité par la Société des Ecrivains etait non seulement très "prenant" mais également de toute beauté.

Je le présente du reste sur ce blog avec mon ressenti.

 

Posté par chezVolodia à 21:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 octobre 2009

Oscar Wilde et le Jeu de la Mort - Gyles Brandreth

 

oscar wilde le jeu de la mort

Facétieux Oscar Wilde !

Après avoir choqué le monde par ses boutades lors de la première triomphale de L'Eventail de Lady Windermere, le voici qui propose à ses amis une curieuse activité pour les distraire : le jeu de la mort.

Chacun inscrit  sur une feuille le nom de la victime de son choix et aux participants de deviner qui veut tuer qui. Mais quand la Mort commence à frapper les victimes potentielles dans l'ordre exact où elles ont été tirées. Le drame succède à la comédie.

Flanqué de son fidèle ami Robert Shérard, et assisté par Arthur Conan Doyle et par le peintre Wat Sickert, Wilde mène l'enquèt avec plus du zèle que jamais. Car son son nom et surtout celui de sa femme figurent sur la liste funèbre...

 

Mon avis :  Volodia

Si vous êtes des inconditionnels de Sherlock Holmes, ce livre ne peut que vous séduire, l'ambiance Londonienne du 19ème y est parfaitement reconstituée, l'intigue toujours intéressante, mais j'ai été un peu déçu car moins ténébreuse et surprenante que le précédent livre : Meurtre aux Chandelles" du même auteur.

Posté par chezVolodia à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 octobre 2009

Gay Vinci Code de Pascal Fioretto

Gay_vinci_codeQui a tué le conservateur du musée des Arts et Traditions Homosexuels ? Quel terrible secret cachait-il ? Et pour qui travaille la drag queen tueuse qui terrorise les saunas, les bars à moustache et le KFC des Halles ?

Charlus Glandon, spécialiste mondial des icônes gay, et son neveu Cédric, jeune journaliste à Tutêt, se retrouvent au coeur d'une palpitante enquête à la recherche d'un des plus grands mystères de tous les temps. Et si Léonard n'avait pas tout dit aux Américains ? Le plus grand secret de l'humanité serait-il caché dans une chanson de Dalida ?

Avis des uns et des autres

"si vous avez lu Da Vinci code, voici le pastiche le plus drôle, le plus réjouissant, le plus étonnant :toutes les ficelles, astuces et mécanismes de Don Brown sont démontées..." S.H. Cosmopolitan

"....(...) une parodie désopilante (...) F.-G.Lorrain - Le Point.

 

Mon avis : volodia

Je n'ai pas su apprécier ce livre. Certaines allusions étaient bien trouvées et très drôles, mais l'histoire par elle-même, l'intrigue était nulle.  Pour moi ce livre n'était intéressant que par la trouvaille des jeux de mots...Je m'y suis ennuyé, souvent.

Posté par chezVolodia à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 septembre 2009

"Oscar Wilde et le meurtre aux chandelles" de Gyles Brandreth

9782264048554

Oscar Wilde en Sherlock Holmes et le narrateur en Docteur Watson, voilà ce que nous propose l'auteur de ce roman policier.

Wilde découvre le cadavre dans une maison à Londres d'un adolescent de sa connaissance. Celui-ci a été égorgé et déposé, nu, dans un cercles de bougies. S'agit-il d'un rituel ? Oscar décide donc de mener l'enquête.

Une intrigue surprenante qui respecte à la fois l'image de l'écrivain dandy, l'esprit victorien et les règles du genre?. on aurait apprécié un peu plus d'originalité.

 

Mon avis : Volodia

Un petit bijou du genre. J'ai trouvé ce livre très original dans l'idée de placer Oscar Wilde en détective. L'époque victorienne avec son ambiance hypocrite est très bien reconstituée quant à l'intrigue elle m'a tenu en haleine jusqu'au bout. Le dénouement en est particulièrement inattendu....

Posté par chezVolodia à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,