9782264048516

Quatrième de couverture : 

Deux êtres que tout sépare se trouve brutalement réunis par la mort d’un inconnu. 

Aussitôt entre ces deux-là, surgit, sans qu’ils s’y attendent et sans qu’ils puissent s’y opposer un sentiment violent. Un sentiment qui va les arracher à la solitude et au mensonge. 

A Los Angeles, ville mythique et dangereuse, une intrigue criminelle peut quelquefois devenir une intrigue amoureuse. 

 

Editions : 10/18 – ISBN 9 78 2264 04851 6 – Poche : 256 pages – Prix : 7,50 euros

 

Mon avis : Volodia

Ce livre commence par une intrigue policière, mais au fil des pages se déroule l’histoire d’une passion. Une passion incongrue, dévorante, scandaleuse. 

Le héros un peu désabusé,  à la carrière toute tracée est policier à Beverly Hill,  la découverte d’un jeune homme assassiné,  dans ce quartier hautement surveillé par toute une batterie de caméra et d’agents de sécurité d’étonne.  Désigné pour mener l’enquête, il découvre que le jeune homme était prostitué et petit trafiquant de drogues à ces heures.  Dans les poches du garçon se trouvait un carnet avec une liste de noms dans laquelle figure …. star de cinéma au passé trouble…. 

J’ai eu l’impression en lisant ce récit que l’intrigue policière n’est que le moyen de mettre en scène une histoire d’hommes.  Car c’est plus de cela qu’il s’agit  - l’intrigue étant peu consistante, le meurtrier ayant  avoué rapidement. – Cette rencontre est celle de  deux hommes que tout sépare et qui se prennent de passion l’un pour l’autre,  une histoire d’amour, virile, ardente et insensée au cours de laquelle, le policier n’hésite  pas longtemps entre une vie rangée avec une épouse qui porte leur enfant, et l’opprobre de la société envers une relation contre nature,  criminelle, faisant voler en éclat ses certitudes. Pour elle, il perdra sa famille, sa réputation, et son honneur … ! 

J’ai bien aimé ce livre, non par l’histoire proprement dite, car non seulement l'intrigue est inexistante, mais également parce que j’ai toujours du mal à croire, qu’un homme hétéro puisse s’enflammer pour un homme, avoir des relations intimes avec lui, et « tout quitter du jour au lendemain », ce qui est un tort, car la situation existe bien ! Non, ce qui m’a énormément  plu, c’est l’introspection que fait le policier (qui est aussi le narrateur) de sa situation, de ses sentiments. Ses atermoiements, son angoisse, son désarroi, puis son désespoir et  son mal être suite à l’absence de celui qu’il a aimé plus que tout.  Par ailleurs, les « obligations et contraintes » d’une star de cinéma face à son public, l’opiniatreté et les « coups bas » des journalistes prêt à tout pour vendre quelques photos et ainsi devenir célèbre en disent long sur cette profession (la race après de serpent ….) et sont intéressantes à plus d'un titre.