67355099_pQuatrième de couverture :

Alcoolique, amant frénétique et désordonné, bigame maltraité par ses deux compagnes, Paul Verlaine oscilla jusqu'au tombeau entre l'ignoble et le sublime. C'est à la toute fin de sa vie, au moment de la pire déchéance morale et matérielle, au moment où les gloires de l'époque l'accablaient de leur mépris, qu'une soudaine vague de sympathie naquit en sa faveur parmi les étudiants et la jeunesse du Quartier Latin. En quelques semaines, il devint leur idole.

Fol amoureux de ce personnage magnifique et terrifiant, Jean Teulé a choisi de raconter cette période extravagante à travers le regard du jeune Henri-Albert Cornuty - un adolescent de Béziers qui monta à pied à Paris dans le seul but de rencontrer Verlaine...

Editions : Pocket (poche) - ISBN 9 782266 157308 - Prix : 7 euros -338 pages 

 

Critique littériaire de Pierre Drachline - Le Monde des Livres :

"Jean Teulé signe avec O Verlaine ! son plus beau roman d'amour".

 

 Mon avis : Volodia

Ne vous attendez pas en lisant ce livre à trouver une biographie telle qu'elle serait écrite par un historien.

Jean Teulé nous fait rencontrer Verlaine à travers les yeux d'un jeune garçon fraichement débarqué de sa province, dont les premières oeuvres lui ont été offertes par son oncle, anarchiste. Nous pénétrons dans l'intimité d'un homme perclus de maux divers et arrivé au dernier stage de la déchéance se partageant entre ses deux maitressses qui lui font les poches pour récupérer, les quelques sous que lui envoyent ses admirateurs pour animer des conférences, mais, surtout ses poêmes qu'elles s'empressent de vendre pour l'une, assumer le quotidien, pour l'autre donner à son souteneur, le poursuivant jusque sur son lit d'hôpital. 

La plupart de ses amis sont morts, ses autres connaissances ont trouvé le succès et ne voit plusen lui qu'un homme fini se noyant dans l'absinthe et la débauche. Lui-même reconnait avoir brûlé sa vie par les deux bouts et accepte avec fatalisme les dégâts causés par ses excès. 

Ce livre est avant tout une reconstitution fidèle de l'atmosphère de Paris au 19ème siècle, noir, sombre pour qui n'a pas la chance d'être bien nés. Un Paris bruyant, avec ses fumées, sa puanteur, ses ouvriers, ses putains au langage "fleuri".

Jean Teulé nous livre une biographie romancée de ce qu'a pu être la vie du poête quelques mois avant sa mort. Ce livre comporte quelques croquis de Jean Teulé et quelques poêmes y sont mis en avant.  Difficile de reposer ce livre avant de l'avoir lu en totalité. Pour ma part, j'ai "adoré".