telenyIgnoré (très volontairement) pendant longtemps de ses biographes, Teleny est pourtant un des meilleurs romans d'Oscar Wilde, en tout cas celui où il livre le plus librement sa nature sexuelle profonde et contradictoire.

Conçu semble-t-il au début comme une sorte de jeu littéraire érotique avec certains de ses amis, Teleny fut très vite repris totalement par Wilde lui-même, et publié clandestinement à Londres - à très  petit tirage et hors de prix. Et traduit à Paris (toujours clandestinement, évidemment) seulement en 1934.

Or Teleny, est probablement le roman le plus révèlateur de Wilde, et avant-tout, répétons-le, à travers des audaces sexuelles où la clandestinité lui permet de s'aventurer plus franchement que jamais. Si l'on n'a jamais encore découvert Oscar Wilde, c'est par Teleny, qu'il faut commencer.


Editions : La Musardière - ISBN : 978 2 84271 342 3 - Poche : 187 pages - Prix :  9,70 €


Mon avis : Volodia

J'ai littéralement dévoré ce livre et l'ai au combien apprécié. Car l'amour entre deux hommes y est sublimé. Rien ne nous est caché. Tout est dévoilé avec beaucoup d'émotions de sensibilité avec parfois des mots crus mais justes.

J'ai compris en lisant ce livre, pourquoi il est resté dans la clandestinité si longtemps, car en plus de son amoralité, il dénonce l'hypocrisie sociale et de moeurs (aussi bien femmes que hommes) qui régnait à l'époque Victorienne.