le_puits_de_solitude1Quatrième de couverture :

"On la jugeait singulière, ce qui dans ce milieu, équivalait à une réprobation. Troublée, malheureuse, comme un tout petit enfant, cette large créature musclée se sentait seule, elle n'avait pas encore appris cette dure leçon : elle n'avait pas encore appris que la place la plus solitaire en ce monde est réservée aux sans-patrie du sexe".

Le puits de solitude fit scandale lors de sa parution à Londres en 1928, où il fut interdit et les exemplaires imprimés jetés au feu. Marguerite Radclyffe Hall y dépeint l'amour de deux femmes, contrarié par une société hostile, et prend la défense de cette minorité incomprise et méprisée. Véritable plaidoyer de l'homosexualité. Le puits de solitude est aujourd'hui une référence littéraire reconnue par tous.

 

Editions : Gallimard l'Imaginaire - ISBN : 978 2 07 077436 4 -  Poche 572 pages - Prix 13,40 €

 

Mon avis : Volodia

Le roman raconte l'histoire de Stephen (baptisée ainsi par un père qui souhaitait désespérément un fils) douloureusement consciente de son homosexualité dès son jeune âge. A la suite de sa première aventure amoureuse, Stephen est chassée de la maison de famille adorée des Midlands, une région tranquille et riche, et rejoint Londres, puis Paris, pour y devenir un écrivain à succès.

Ambulancière sur le front durant la première guerre mondiale, Stephen rencontre une jeune femme, Mary, dont ell s'éprend - la dernière partie du roman traite de leur relation.

Pour les personnes qui choississent des amants parmi leur propre sexe, les théories du 19ème siècle sur l'orientation sexuelle sont profondément pessimiste et le sujet traité de façon mélodramatique, avec des effets dévastateurs.